voyage sur mesure
Créateur de voyages authentiques
Bahamas

L'histoire des Bahamas


L’histoire des Bahamas joue un rôle fondamental dans la compréhension de la diversité de la culture et de la population bahaméenne. Marquée par les différentes périodes d’occupation, par les luttes pour l’indépendance, par l’esclavage et par l’influence du Commonwealth, elle est aussi riche que tumultueuse. Retracez les siècles du passé des Bahamas et découvrez les vestiges historiques encore visibles aujourd’hui sur l’archipel.

De la découverte des Bahamas par Christophe Colomb à l’instauration du Commonwealth au milieu du 20e siècle en passant par la période coloniale et les occupations américaine, espagnole et anglaise, plongez dans des siècles et des siècles d’histoire et appréhendez votre destination avec un esprit à la fois ouvert et affuté.


La découverte des Bahamas

C’est en 1492 que Christophe Colomb découvrit le Nouveau Monde pour la toute première fois. A cette époque, il jette l’ancre sur une île habitée par les Arawaks, qu’il décide de baptiser San Salvador. Des recherches récentes tentent d’établir que cette toute première île était en fait celle de Samana Cay, petite île inhabitée située à l’est de Long Island. Rapidement, San Salvador perdra toute sa population indigène, déportée à Saint-Domingue en esclavage. L’île ne sera pas habitée pendant plusieurs siècles, et ce sont les Britanniques qui occupèrent l’archipel pour la première fois au 17e siècle, en s’installant à New Providence et Eleuthera. Les Espagnols y firent des incursions régulières et occupèrent l’archipel par intermittence, estimant avoir des droits depuis la découverte de Christophe Colomb.

La période coloniale et la guerre d’Indépendance

En 1776, lors de la guerre de l’Indépendance, les Américains s’emparent de Nassau et les Espagnols envahissent les autres îles. La bataille de Nassau qui se déroule en mars de cette même année voit s’affronter les Américains et les Britanniques.
En 1787, les Bahamas deviennent une colonie britannique. Sont alors établies de nombreuses plantations de coton, entretenues par les esclaves. Une cinquantaine d’années plus tard, l’abolition de l’esclavage engendre le déclin de l’économie locale et les épidémies affaiblissent la résistance de la population. Les Bahamas resteront sous la domination britannique pendant encore près de deux siècles.

La Commonwealth

En 1964, alors que les Bahaméens continuent de lutter pour leur indépendance, la Grande-Bretagne leur accorde l’autonomie interne. Trois ans plus tard, le parti libéral progressiste accède au pouvoir au cours des élections législatives, porté par l’électorat noir. Les Bahamas continuent de progresser vers leur indépendance, jusqu’à ce qu’elle soit enfin proclamée en juillet 1973. Depuis lors, les Bahaméens continuent de rester fidèles à la Couronne et font désormais partie du Commonwealth, dirigé par la reine Elizabeth II, au même titre que 52 autres États répartis aux quatre coins du monde.