voyage sur mesure
Créateur de voyages authentiques
Réunion

L'histoire de la Réunion


Découverte par les Portugais au milieu du 16e siècle, l’île de la Réunion connût ensuite des siècles d’une histoire fascinante, marquée par différentes périodes d’occupation. Habitée par les Français au 17e siècle, elle ne fut nommée Réunion que lors de la Révolution. Puis les Anglais s’emparèrent du territoire en 1810 et la renommèrent l’île Bourbon, avant qu’elle ne retrouve son nom actuel en 1848.

Retracez les siècles de l’histoire de la Réunion de sa découverte à nos jours, en passant par l’incontournable Compagnie des Indes, l’esclavage et son abolition et les périodes royale et impériale. Une petite incursion dans le passé de l’île vous permettra de mieux apprécier ses sites historiques et de mieux comprendre les influences métissées de la population et de la culture réunionnaise. Une étape essentielle avant de partir en voyage !


La période de la Compagnie des Indes

Après sa découverte par les Portugais au 16e siècle, l’île tombe entre les mains des Français. En 1665, c’est la Compagnie des Indes qui administre le territoire. Les premiers quartiers sont créés, les richesses locales commencent à être exploitées et les premiers colons français arrivent sur le territoire, en compagnie d’une main d’œuvre malgache encore non asservie de manière officielle. Le 17e siècle marque le début du peuplement de la Réunion. La population passe d’une trentaine de personnes en 1665 à plus de 600 habitants à la fin des années 1690. En 1764, le roi achète les Mascareignes à la Compagnie des Indes. Commence alors une période économique très faste.

De la période royale à la période impériale

L’achat de la Réunion par le roi de France marque le début d’une période économique florissante, avec notamment l’expansion du commerce de café et des épices. L’île connaît un véritable bouleversement sur les plans judiciaire, administratif et économique. Le café, la muscade et le clou de girofle s’exportent aux quatre coins du monde. Le 4 juillet, la France récupère officiellement la Réunion et les Mascareignes. L’île Bourbon compte alors plus de 25 000 habitants et 45 000 esclaves.

En 1789, la Révolution Française et le refus d’abolir l’esclavage font naître des tensions. L’île Bourbon devient la Réunion en 1793 avant d’adopter le nom d’île Bonaparte pendant quelques années. Napoléon décide de maintenir l’esclavage et les Britanniques s’emparent de l’île pendant seulement six ans au tout début du 19e siècle.

La période des grandes mutations

En 1848, alors que la Réunion compte plus de 60 000 esclaves, l’esclavage est aboli. La Réunion demeure une colonie française jusqu’en 1946. A cette époque, plus de 100 000 travailleurs indiens, malgaches, africains et chinois immigrent sur l’île pour remplacer les esclaves sur les plantations. Depuis lors, la Réunion voit son histoire s’accélérer à coups de bouleversements sociaux, politiques et économiques. La société de consommation prend le pas sur la société de plantation, l’économie joue désormais sur le plan du tourisme et la population ne cesse de s’accroitre. L’île compte désormais plus de 840 000 habitants, issus des différentes vagues de migration qui la touchèrent au fil de son histoire.


Vous êtes pressé ? Remplissez notre formulaire "obtenir un devis"