voyage sur mesure
Créateur de voyages authentiques

L'héritage omanais à Zanzibar


L'héritage omanais à Zanzibar

Votre circuit à Zanzibar ne sera pas seulement l'occasion de vous détendre sur de superbes plages de sable fin, mais aussi et surtout d'en apprendre un peu plus sur cette île largement influencée par la culture arabe. D'ailleurs, tout au long de votre aventure, vous aurez l'occasion de constater la richesse de l'héritage omanais à Zanzibar, incroyable témoignage du passé commun de ces deux territoires à la fois proches et lointains.

Oman et Zanzibar : des siècles d'histoire commune

À la toute fin du 17e siècle, le Sultanat d'Oman gouverne Zanzibar depuis Mascate, sa capitale. Un fort est construit en plein centre-ville de Zanzibar alors qu'Oman étend son influence commerciale. À cette époque, de nombreux esclaves transitent par Zanzibar avant de rejoindre les plantations et les demeures bourgeoises du sultanat. Zanzibar devient alors la plaque tournante du commerce d'esclaves noirs africains.

En 1832, le souverain omanais fait construire un palais à Zanzibar, où il séjournera fréquemment. Le commerce des esclaves continue de progresser pour atteindre plus de 20 000 personnes en transit à Zanzibar par an. La population s'accroit à une vitesse fulgurante tout en s'appauvrissant, et des bidonvilles s'installent tout autour de Stone Town. Ce n'est qu'en 1873 que l'esclavage sera totalement aboli sur le territoire et le symbolique marché aux esclaves fut remplacé par une cathédrale.

Visite des vestiges omanais à Zanzibar

stone town zanzibar

Pour rendre hommage aux 700 000 esclaves qui furent vendus sur le marché de Zanzibar pendant de nombreuses années, un mémorial a été bâti. Il représente 5 statues d'esclaves en pierre enchainées les unes aux autres. Ce mémorial est installé sur l'ancien marché aux esclaves de Stone Town et jouxte un musée sur l’histoire et l’abolition de l’esclavage ainsi qu'une belle cathédrale.

Autre vestige omanais incontournable à Zanzibar : le Vieux Fort Arabe. Construit par les Arabes d'Oman au début du 18e siècle, il servait à protéger l'île avant de devenir une prison au 19e siècle. Il accueille aujourd'hui des événements culturels majoritairement consacrés aux représentations musicales africaines et arabes.

Pour plonger dans les influences omanaises de Zanzibar, nous vous ferons également découvrir l'extérieur de la maison de Tippo Tip, l'un des plus riches marchands d'esclaves du 19e siècle. À son âge d'or, il possédait sept plantations et plus de 10 000 esclaves, et avait même son propre harem personnel. Située dans le centre-ville, sa maison autrefois incroyablement fastueuse est aujourd'hui en piteux état.

Pour en apprendre plus sur l'héritage arabe de l'île, nous vous inviterons également à combiner un voyage à Oman et à Zanzibar , histoire de mieux comprendre les vestiges matériels et immatériels laissés sur le territoire. Un bon moyen d'allier le plaisir d'une destination de rêve à celui d'en apprendre plus sur l'histoire fascinante de la région.


Cet article vous a plu ?
Découvrez notre séjour pour vivre cette expérience :