voyage sur mesure
Créateur de voyages authentiques

Randonnée dans les cirques de la Réunion


Randonnée dans les cirques de la Réunion
3 jours en randonnée. Des noms qui font rêver : Salazie, Mafate, Cilaos... les cirques mythiques de la Réunion, paradis des randonneurs. Nous emprunterons le GRR1 qui serpente dans le Cirque de Mafate autour du Piton des Neiges. Nous partirons de Salazie à l'est, entrerons immédiatement dans Mafate pour y randonner et y passer deux nuits. Cilaos sera la dernière étape. Nos bagages seront acheminés à notre point d’arrivée à Cilaos nous permettant de n’emporter que l’essentiel et de limiter le poids du sac à dos.

Salazie

Départ 7h30 de Saint-Denis. Route côtière vers l’est entre mer étincelante et champs de canne. Montée vers Salazie, le plus vaste et le plus verdoyant des cirques de la Réunion. Forêts dignes de Jurrasic Park, cascades, dont le célèbre "Voile de la mariée”.

Village du Bélier à 1 260 m. 9h00 : il fait déjà chaud. 5h de marche pour La Nouvelle où un gîte est réservé pour notre première nuit. Beau panorama. Le cirque de Salazie apparaît sur notre gauche.

Longue montée sportive mais marche agréable. La végétation se transforme avec la forêt d'altitude : fougères arborescentes, fuchsias et rhododendrons. Pente plus douce et la forêt devient très humide. Nous croisons nos premiers randonneurs. Saluts amicaux et échanges de tuyaux. Nous arrivons au pied de la montée du Col de Fourche (2009 m). Une jolie grimpette.

Des marches. La pente devient très raide avec un sol boueux, conséquence des pluies récentes. Des échelles permettent de franchir les obstacles verticaux ! Une montée d'enfer... Une variante consiste à emprunter le col des Boeufs (moins raide et plus court). Au col, la récompense : un spectacle fabuleux. A l'est, Salazie, verdoyant et à l'ouest, Mafate, plus sec et sauvage. Descente raide avec (encore) des échelles. Cascades. Le ciel d'un bleu limpide tranche sur la végétation et les murailles verticales au loin. De toute beauté. Plaine des Tamarins : marche facile et agréable. Rencontres chaleureuses. Les tamarins jalonnent le sentier et procurent une ombre agréable. 1 765 m. Une heure et demi de marche facile pour la Nouvelle, 300 mètres plus bas.

Matafe

La Nouvelle, capitale de Mafate. 150 habitants vivant dans des cases éparpillés sur le site.

Notre gîte : un chalet en bois avec terrasse; douches et toilettes communes. Dîner et petit déjeuner au réfectoire. Douche et lessive. De hautes murailles de roc enserrent littéralement le village. Grandiose ! Une école, une église... vraiment typique.

La discussion s'engage facilement avec les autres randonneurs, réunionnais pour la plupart. Le dîner : nous sommes KO, le nez dans notre assiette.

La nuit est tombé; il fait frais (15°). La silhouette des montagnes se découpe sur la voûte indigo. Nous nous abîmons dans la contemplation d'un ciel d'une pureté de cristal, constellé d'étoiles scintillantes. Nous sommes au bout du monde. Ce que nous avons sous les yeux est exceptionnel.

Réveil à 6h30. Partir tôt pour marcher à la fraîche et profiter du temps dégagé. Pas (trop) de courbatures d'hier.

Marla via la Plaine aux Sables jusqu'à la Rivière des Galets au fond de la ravine. Nous suivrons le cours du torrent jusqu'au Trois Roches, avant de revenir sur nos pas pour attaquer la longue remontée vers Marla. Première heure sur un chemin ombragé. La Plaine des Sables.

Le sentier plonge à pic vers la rivière dont le cours est encombré d'énormes blocs. L'eau est fraîche . La chaleur règne déjà au fond de la ravine alors qu'il est à peine 9h du matin... ça promet !

La Rivière des galets est encaissée. Nous dominant de toute sa hauteur, une impressionnante paroi verticale «Le rempart» ferme le cirque de Mafate. Terrain caillouteux ; marche difficile. Le chemin quitte le cours de la rivière et grimpe vers Marla. Montée raide de 2 heures dans les éboulis, la pierraille, en plein soleil au milieu d'une végétation rabougrie. Enfin, la végétation reverdie signalant ainsi une arrivée proche à Marla.

Après 5 heures de marche, Marla, 1 620 m. Le plus haut de tous les îlets du cirque de Mafate. 50 personnes y vivent.

Un vrai, beau gîte, bien équipé, confortable nous attend. Notre hôte sympathique nous accueille joyeusement. Huit à la longue table partagée avec une mauricienne, un réunionnais, deux suisses allemands, une finlandaise et un albanais. Rhum arrangé en apéritif et dîner excellent prolongé tard malgré la fatigue. Grand moment de convivialité comme le permettent les séjours en gîte. C'est aussi cela la randonnée à la Réunion.

Cilaos

Départ à 8h20. Cap sur Cilaos. Le temps s'est remis au beau. Nous partons escalader la paroi sud du cirque de Mafate. Belle montée régulière mais raide jusqu'au col de Taïbit à 2 100 m; 500 mètres de dénivelés.

Le sentier est ombragé, quasiment jusqu'au col. Taïbit nous ouvrira les portes du cirque de Cilaos. Ce que nous découvrons en haut est époustouflant. A gauche, Cilaos. A droite, Mafate. Absolument grandiose... vaut le voyage. Nous savourons un long moment l'exceptionnel panorama avant d'entamer la longue descente vers Cilaos. Deux heures et demi plus tard, nous arrivons à un parking. Un bus nous déposera dans le village directement à notre hôtel. Le Vieux Cep est une institution à La Réunion.

On nous installe dans une chambre agréable avec un petit balcon donnant sur le jardin. L’après-midi est consacrée à la balade dans les rues commerçantes du village et aux achats.

Le dîner sera à l’image du déjeuner dans la magnifique salle de restaurant : excellent avec une succession de plats créoles. Du vin de Cilaos et des amuse-gueules nous seront offerts. J’ai comme l’impression que les petits plats ont été mis dans les grands. Ici on chouchoute les randonneurs.